Futures Zones Industrielles sur Saint-Sulpice : les réactions d’oppositions

Sujets de préoccupations du moment pour l’Association de Défense du Cadre de Vie : les projets contestés de créations de zones industrielles dans le Villeneuvois, sur des terres fertiles normalement vouées à l’agriculture. Une réaction commune de l’Association du Grand Villeneuvois pour la Défense du Cadre de Vie, de l’Association ATTAC, et de la Confédération Paysanne est envisagée.
Un dossier qui va faire parler de lui au cours des semaines à venir.
Nous avons déjà relayé, sur ce sujet, des articles parus dans la Presse Locale.
Voici un résumé de la situation  qui était donné par France 3 Aquitaine dès le 4 Octobre 2017 :

Villeneuve-sur-lot : l’extension d’une zone industrielle sur des terres agricoles fait polémique

© France 3 Aquitaine
© France 3 Aquitaine

Le projet d’extension de la zone industrielle de la Barbière à Villeneuve-sur-Lot prend forme. Des terrains ont déjà été achetés. Mais un collectif de défense des terres agricoles conteste cette opération qui prévoit le bétonnage d’une terre riche et prospère. 

Par Hélène Chauwin

C’est une zone de 15 hectares au sud est de Villeneuve-sur-lot. Une terre riche qu’un agriculteur voulait acheter. Mais selon Gérard Bruguière du collectif de défense des terres fertiles, la démarche n’a pas abouti :  On l’a rappelé pour lui dire qu’il y avait une erreur de procédure, on ne sait pas vraiment laquelle, mais il a du refaire le dossier et entre temps la Communauté d’Agglomération du Grand Villeneuvois avait préempté  ; Car sur ces terres, une grande enseigne veut étendre ses hangars sur 7 hectares. Et les voisins, comme Jeanne et Albert Balès, menacés d’expulsion ne voient pas le projet d’un bon oeil :  On avait acheté ici pour nos vieux jours. On est bien avec les voisins. On est tranquille. Il y a une entente parfaite dans le coin alors on n’est pas d’accord pour partir. 

Patrick Cassany, le maire de Villeneuve-sur-Lot et président de l’agglomération veut garder les entreprises qui s’aggrandissent tout en respectant les nouvelles lois d’aménagement du territoire :  Rien que sur la commune de Villeneuve-sur-lot, ce sont 170 hectares qui vont être rendus à l’agriculteur alors que le terrain dont il est question représente une douzaine d’hectares. 

Mais pour Christian Crouzet de la Confédération Paysanne, toutes les terres agricoles n’ont pas la même valeur. Celle-ci est irremplace à leurx yeux : une terre de limon de la vallée du lot.  On a pas envie qu’on nous propose des terres de côteaux. C’est comme si on échangeait une Ferrari contre une deux-chevaux. 
Le collectif de défense des terres fertiles fait également valoir que d’autres terres ont déjà été réservées pour une zone d’activité.  Le projet de la Barbière pourrait voir le jour l’an prochain. 

Polémique à Villeneuve-sur-Lot autour d’un projet d’extension d’une zone industrielle

Quand le grignotage des terres agricoles gagne du terrain : en Lot-et-Garonne, un projet d’extension de zone industrielle fait polémique.

Le 27 septembre 2017, l’émission de France 3 Pièces à conviction traitait de ce problème des terres agricoles qui disparaissent

Que dit la loi ?

Le décret d’application est paru le 2 septembre 2016 avec beaucoup de retard. Il  stipule que, si un projet de travaux, d’ouvrages ou d’aménagement empiète sur des terres agricoles de manière significative (entre 1 à 10 hectares selon le département) une étude préalable comprenant des mesures de compensation collective doit être menée.

Le texte de la loi sur l’avenir pour l’agriculture, l’alimentation et la forêt du 13 octobre 2014 est consultable sur le site de Légifrance 

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*