Des jardins et des vergers en ville ?

Notre amie Sylvie Delcoustal nous a communiqué un article de Marie-Charlotte DUTHEIL, paru dans “le parisien du 16 Novembre 2017 et concernant des projets intéressants d’implantation de vergers et de jardins dans nos villes…

Sylvie Delcoustal

Mennecy : bientôt un verger au cœur de la Verville

Marie-Charlotte Dutheil
LeParisien.fr 
Mennecy : bientôt un verger au cœur de la Verville
Mennecy, ce jeudi. Les trous destinés à accueillir les arbres fruitiers du futur verger de la Verville ont été creusés ces derniers jours

D’ici quelques jours, 220 arbres fruitiers de différentes sortes seront plantés sur une parcelle située entre le boulevard de la Verville et l’avenue de la Seigneurie.

Joindre l’utile à l’agréable, tel est l’objectif poursuivi par la mairie de Mennecy à travers ce projet. Car, si le verger qui verra le jour dans les semaines à venir, sur un terrain situé à côté du centre commercial de la Verville, répondra à un évident besoin de nature en ville, il permettra également de lutter contre le stationnement illégal.

« C’est pour éviter que les véhicules ne puissent s’y introduire que nous allons planter trois ou quatre rangées d’arbres le long du boulevard de la Verville et de l’avenue de la Seigneurie, annonce ainsi le maire (UDI) et vice-président de la région Ile-de-France en charge de l’écologie et du développement durable, Jean-Philippe Dugoin-Clément. Des pommiers, pruniers, poiriers, cerisiers, noisetiers, abricotiers, néfliers… 220 arbres en tout, de trois ou quatre variétés différentes à chaque fois, et dont les fruits seront accessibles à tous. »

« L’endroit sera encore plus sympa »

Des arbres qui seront d’ici quelques jours plantés par les enfants des écoles de la commune. « Nous avons fait appel à elles parce qu’il nous semblait que c’était le meilleur moyen de voir les habitants s’approprier ce projet, souligne Jean-Philippe Dugoin-Clément. En tout, ce sont près de 900 enfants, sur les quelque 1 250 inscrits en élémentaire, qui vont participer, encadrés par des agents municipaux. »

Outre les arbres fruitiers qui la borderont, la parcelle accueillera prochainement une prairie fleurie, une zone humide — déjà existante —, et quelques ruches. Coût total du chantier : 16 000 euros, dont 5 000 euros de subventions de la part du conseil régional. « C’est un terrain qui, à l’heure actuelle, n’est pas très attractif, commente Jean-Philippe Dugoin-Clément. Les gens y passent, mais ne s’y arrêtent pas. Et c’est ce que nous voulons changer. »

Installée dans le quartier depuis (…)

Lire la suite sur LeParisien.fr

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*