Incivilités : et si la Tunisie nous donnait l’exemple ?

Un article, extrait de la Presse Tunisienne en date du 12 Juin 2017, publié sur Facebook – Page “Défense du Cadre de vie” – par Tony Formaggio :

A partir de demain : Amende pour le jet d’ordure sur la voie publique

A partir de demain : Amende pour le jet d’ordure sur la voie publique

La police environnementale entrera officiellement en fonction à partir du mardi 13 juin 2017. Les fonctions de cette police qui opérera conformément à la loi numéro 6 du 30 Avril 2016 seront de relever les contraventions commises par ceux qui jettent les ordures en dehors des lieux qui leur sont réservés et ceux qui procèdent à l’incinération des ordures.

 Prévue pour le premier trimestre 2017, elle a été reportée par le ministère des affaires locales et de l’environnement afin d’assurer la formation nécessaire de 300 agents, d’installer des conteneurs et d’équiper les voitures qui seront mises à leurs dispositions pour assurer leurs missions.

Cette loi prévoit une amende allant de 300 à 1000 dinars qui doit être versée auprès de la recette des finances, dans un délai ne dépassant pas les 15 jours.

Il est à noter que la mise en place se fera progressivement, en fonction de la gestion des collectivités locales, dans 34 municipalités du Grand Tunis, 20 municipalités dans les chefs-lieux des gouvernorats et 20 autres municipalités à forte densité de population et à vocation touristique, soit dans un total de 74 municipalités du pays.

1 Comment

  1. Si les contrôles de ce type étaient instaurés sur la RN 21, au niveau du rond-point de Poulvignac-Lagougine, la Municipalité de Saint-Antoine deviendrait riche très rapidement, et les “Randonneurs-Collecteurs” bénévoles de “Nature Propre” ne prendraient plus de risques en allant y “ramasser la merde des autres”…

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*