“La merde des autres”…

Oui, on a ramassé « la merde des autres » ; et alors ?

 

            Nous n’étions pas très nombreux, le samedi matin 27 Septembre 2014, dans notre petite commune de Saint-Antoine de Ficalba, pour participer à l’opération « Nature propre »… Une quinzaine de volontaires, tout au plus, sur plus de 700 habitants…

            Il s’agissait, en effet, d’accomplir un petit geste citoyen qui consistait à se munir de gants et de sacs poubelles pour collecter les détritus que nos « honorables concitoyens » ont jeté ou laissé traîner sur les bords des routes de notre belle campagne.

            Une quinzaine de volontaires seulement, dont le Maire et 3 de ses conseillers et six membres du Comité de Défense du Cadre de vie… C’est déjà pas mal, quand on pense que l’opération était organisée par la CAGV : 8 communes sur 19 ont participé et à peine 130 volontaires pour 50 000 habitants ! Mais cela ne peut, en aucun cas, constituer une excuse…

            Bref ! 3 équipes ont sillonné le territoire communal et ont collecté une quinzaine de sacs de détritus de tous ordres ; notamment en amont et en aval des 2 ronds points sur la nationale 21…

L’inventaire des « pièces » collectées pose questions ! Le palmarès n’est pas très ragoûtant ; mais il mérite citations…

            L’objet « perdu » arrivant en tête est l’étui-paquet de cigarettes ; entre les 2 rond-points de Saint Antoine : plus de 150 ! ; suivi, à distance, sur le même parcours (3 km A/R), de quelques 60 canettes de bière et bidons de Coca ; suivi enfin, en 3° position sur le podium, d’une trentaine de bouteilles en plastique, dont plus de la moitié contenaient des liquides jaunâtres auxquels les laboratoires d’analyse médicales attribuent une odeur « Sui generis »… S’ajoutent à cela des emballages de toutes sortes, papiers divers et variés, y compris à en-tête de clubs sportifs, et des papiers dits hygiéniques plus ou moins usagés…

            Oui, nous avons ramassé tout cela parce que nous tenons au respect de la nature et de l’environnement ; nous l’avons fait pour donner quelques heures de notre temps pour sortir de sous nos yeux ces pollutions laissées par des sans-gêne et sans scrupules juste guidés par des comportements égoïstes ou par manque d’éducation et de respect.

            Nous ne le regrettons pas ; mais nous mesurons combien les valeurs du respect sont foulées aux pieds ; et l’immensité du travail qui incombe aux éducateurs de nos enfants… Mais que faire quand ce sont des adultes qui jettent leurs paquets de clopes vides ou leurs canettes de boissons sur le bord des routes ? Autant ne pas parler, par pudeur, des chauffeurs pressés qui pissent dans des bouteilles et les larguent aux abords des rond-points…

L’apéro servi en fin de parcours aux « pov’couillons » (C’est ainsi que l’on nous a appelés, au passage), fut une juste et méritée compensation !

            Qu’à cela ne tienne, nous reviendrons l’année prochaine et nous espérons, contre vents et marées, faire de nouveaux adeptes pour les croisés de « Nature propre »…

 

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*