L’Association “Défense du Cadre de Vie” s’interroge sur son avenir…

Compte-rendu de la réunion du jeudi 16 mars 2017

Réunion de réflexion et d’information

 

Etaient présents :

Les membres de l’association Du Cadre de Vie :

  • Sylvain Blanche, président
  • Pierre Fortunel, vice président
  • Mme Sylvie Delcoustal Fey, secrétaire
  • Jean-Luc Fey, secrétaire adjoint
  • Quentin Blanche
  • Gérard Formaggio

Malgré les actions menées par notre association il faut se rendre à l’évidence qu’elle manque de dynamisme et d’objectifs. Mais surtout il lui manque cruellement d’effectifs et la capacité de mobiliser l’opinion.

Afin de pérenniser l’association et la rendre plus visible et plus présente aux yeux de nos concitoyens, Gérard F. a  évoqué la possibilité d’organiser :

– des conférences débat,

– des activités,

– des actions d’informations,

– des cafés citoyens…

Des journalistes, des maires, des élus y seraient invités.

Les thèmes porteurs devront être en corrélation avec les engagements de l’association.

Les thèmes qui ont été proposés :

– l’alimentation saine, (Pierre F. a connaissance d’un paysan bio Bernard Perret).

– permaculture,

– protection ruralité,

– les abeilles, Jean-Luc F. et Sylvie F. connaissent un apiculteur ayant déjà fait des conférences, Félix GIL,

– activité nature propre : une conférence débat aurait lieu une semaine avant,

– tri des déchets…

Il serait sans doute judicieux de s’associer avec d’autres associations citoyennes pour animer ces conférences mais également de participer à d’autres actions :

– Association TERA (www.tera.coop  – Facebook : TERA, Un Ecovillage pour le XXIe siècle)

« Lartel »47370 Masquières

– Association Au Fil des Séounes (https://aufildesseounes.jimdo.com) : ses objectifs sont la préservation de l’environnement, la sensibilisation à l’écologie, Elle propose des ateliers d’écologie pratiques, conférences, campagnes d’information…

– Association AERPO .

 

1 Comment

  1. Les actions “Coups de poings” (Les cèdres, la Lagune…) sont spectaculaires et ont un grand retentissement médiatique. Il en faut ; elles sont indispensables ; elles témoignent de l’existence de l’Association et de sa relative efficacité.
    Néanmoins, elles sont rares et elles sont vite oubliées, non par les militants, mais par l’opinion publique.
    Il faut donc aussi, d’autres formes d’actions, sans doute moins spectaculaires, mais permettant un ancrage “en profondeur”. La pédagogie de l’environnement doit en faire partie. Informer, débattre, faire savoir…
    Pour cela, il faut trouver des thèmes porteurs et s’efforcer de communiquer efficacement. On doit pouvoir trouver, dans la région, des “compétences” pour animer, par exemple, une conférence-débat sur une question relative au dérèglement climatique ou sur une question liée à l’alimentation et à la production agricole…
    Des réunions préparatoires doivent être prévues parce que “il y a plus d’idées dans deux têtes que dans une et encore plus dans 15 ou 20 que dans deux…”

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*