Quand on enterre des containers poubelles devant un cimetière…

Allez, souriez, vous êtes filmés… L’image ne manque pas d’humour, mais elle en dit long sur le comportement des responsables de l’enlèvement des ordures ménagères dans nos contrées du Villeneuvois…

Pour information des membres de notre association “Défense du Cadre de Vie”, voici l’article paru ce 7 Avril 2018 dans la Dépêche du Midi :

Gérard Formaggio

Des riverains surpris par la pose de containers enterrés

À Sainte-Radegonde, devant le cimetière

Les travaux d'installation des containers enterrés ont débuté la semaine dernière et se sont achevés mercredi matin.
Les travaux d’installation des containers enterrés ont débuté la semaine dernière et se sont achevés mercredi matin.

Des habitants de Sainte-Radegonde ont écrit au maire Patrick Cassany, expliquant leur surprise quant à l’installation de containers enterrés devant le cimetière : «Des travaux sont réalisés depuis la semaine dernière, sans consultation préalable des riverains et sans affichage préalable». Ils s’étonnent du choix de l’emplacement compte tenu de la proximité directe avec le cimetière, lieu de recueillement et de la gêne que cela pourrait occasionner, bruits, déchets volants, etc. «Les poubelles de ce style sont souvent bordées de détritus, comme avenue du Général-de-Gaulle, cours Victor-Hugo» ; de la proximité avec un arbre centenaire dont les racines «ont été fortement endommagées, il risque d’être fragilisé par cette opération et lors d’une tempête, il pourrait tomber sur le cimetière. L’aspect paysager du cimetière et de son environnement va être fortement modifié».

Sont aussi soulignées les absences de signalisation du chantier, de protection d’un trou d’une profondeur de plus de 1,30 m. Ils demandent que les travaux soient mis en sécurité de façon réglementaire et mis en attente d’une concertation préalable avec les habitants du quartier, etc.

Aux questions soulevées, la mairie apporte les réponses suivantes. «Cet emplacement a été défini en concertation avec l’Association de quartier de Sainte-Radegonde, explique le directeur de cabinet du maire. Les photos qui nous ont été adressées sont sur des lieux où il n’y a pas de container ordures ménagères et emballages, alors que le point de Sainte-Radegonde ne concerne que ces deux flux. Il n’y a aucun risque de déstabilisation de l’arbre, les racines endommagées sont des racines secondaires. L’aspect paysager ne sera pas dégradé.

La construction d’un mur en pierre derrière les containers rappellera le mur du cimetière. La pose des bornes a eu lieu mercredi matin.»

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*