Rejet de l’interdiction du glyphosate : comment ont voté les députés lot-et-garonnais ?

Intéressant de savoir le pourquoi du comment ou le comment du pourquoi de certaines décisions politiques qui concernent notre vie quotidienne. L’actualité du moment qui est faite de glyphosate à la une, est particulièrement parlante. C’est pourquoi, par curiosité, il est bon de savoir comment les élus de notre Département ont voté.

Le Sud-Ouest de ce jour 31 Mai 2018, présente un petit résumé fort intéressant à ce sujet.

Pour accéder au Sud-Ouest et à l’article, cliquer sur le lien ci-dessous :

https://www.sudouest.fr/2018/05/29/rejet-de-l-interdiction-du-glyphosate-qu-ont-vote-les-deputes-lot-et-garonnais-5097436-3603.php

Gérard Formaggio

—–EXTRAITS—-

Rejet de l’interdiction du glyphosate : comment ont voté les députés lot-et-garonnais ?

Rejet de l’interdiction du glyphosate : comment ont voté les députés lot-et-garonnais ?
L’interdiction du “Roundup” ne sera pas inscrit dans la loi.

ILLUSTRATION “SO”

Plusieurs amendements visant à bannir le principe actif du “Roundup” ont été rejetés dans la nuit de lundi à mardi.

C’est une petite surprise qu’ont réservée les députés, dans la nuit de lundi à mardi. Et qui serait presque passée inaperçue si le sujet du vote n’était pas aussi sensible… En l’occurrence, celui du glyphosate, substance miracle qui fait le succès du “Roundup” de Monsanto. Un best-seller qui n’échappe pas aux critiques. Le président de la République avait même demandé, en novembre dernier, un durcissement de la législation.

Or, depuis ce mardi matin, les amendements “visant à inscrire dans la loi Agriculture et alimentation la sortie du glyphosate en 2021” ont été rejetés. Selon le site de l’Assemblée nationale, seuls 63 députés ont veillé pour se prononcer… Et les députés de Lot-et-Garonne ?

Sud Ouest
CRÉDIT PHOTO : THIERRY DANIEL VIDAL

Olivier Damaisin, député de la 3e circonscription, a voté contre l’amendement

“Il ne servait à rien. Le glyphosate sera interdit dans trois ans. Le président de la République l’a assuré. Pourquoi ne pas le croire ? Les députés qui l’ont déposé voulaient à mon sens surtout faire parler d’eux.”

Sud Ouest
CRÉDIT PHOTO : THIERRY DANIEL VIDAL

Michel Lauzzana, député de la 1re circonscription, n’a pas voté

“Je n’étais pas présent lors du vote, j’étais dans ma circonscription. Je suis favorable à un arrêt le plus tôt possible de ce composant, mais à condition de trouver des solutions alternatives pour nos agriculteurs, ce qui n’est pas le cas à l’heure actuelle.”

Sud Ouest
CRÉDIT PHOTO : THIERRY DANIEL VIDAL

Alexandre Freschi, député de la 2e circonscription, n’a pas voté

“J’étais en circonscription mais je suis d’accord avec ce vote. Le président de la République a obtenu une sortie du glyphosate en trois ans, pourquoi inscrire cette décision dans une loi française dont ce n’est pas l’objet ? Nous affichons ainsi notre confiance en la profession d’agriculteur qui saura trouver des solutions alternatives dans les délais annoncés.”

—–

Le moins qu’on puisse dire, c’est qu’ils ne se sont pas mouillés… Dérobades… Absences…

L’un a voté contre l’amendement (“Il ne servait à rien” dit-il) ; les deux autres étaient carrément absents et n’ont pas voté… Edifiant !

Ces réponses en disent long, également, sur l’assiduité de nos députés aux débats parlementaires !

Sûr, avec ça, on va se sentir bien protégés…

—– 

1 Comment

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*