Rue de Grelot : le cauchemar des riverains…

Démarches infructueuses auprès des autorités :

Association du Grand Villeneuvois

pour la Défense du Cadre de Vie

(association N° W473001894)

Sylvain Blanche- Roujol- 47340 Saint Antoine de Ficalba – Tél : 06.73.57.31.05

E-mail : adcv-grandvilleneuvois@gmail.com

Compte rendu réunion du 23,09,2015 avec M Asperti adjoint en charge de la voirie

M Asperti a écouté la demande de l’association au sujet de la rue de Grelot ;

j’ai bien expliqué que l’association des riverains de la rue de Grelot nous avait contactés, devant le manque de réaction de la commune malgré plusieurs courriers et auditions.

Nous avons fait le tour ensemble des possibilités dans l’immédiat afin que cette rue retrouve une certaine quiétude et une sécurité comme le mérite tout citoyen de cette ville.

1-Le premier problème est que la rue de Grelot (Rd442)est une départementale ainsi que la route refaite(RD216), allant sur le Ledat et Casseneuil.

De ce fait, M Cassany en tant que vice président du conseil départemental et en charge de l’urbanisme doit demander aux deux maires d’accepter le passage des camions sur la RD 216.

A savoir, ces camions se rendent en général, sur les zones industrielles de Casseneuil et du Lédat et il me semble que ces 2 communes perçoivent des taxes par ces entreprises installées, ce qui veut dire :

« nous voulons bien prendre les taxes mais pas les nuisances des transporteurs ».

2- M Asperti doit avoir une réunion avec les services techniques de la CAGV et mairie pour leur interdire

d’utiliser la rue de Grelot ainsi que la rue des Acacias déjà interdite aux plus de 3,5T, dans un premier temps, ceci fera baisser la fréquentation de la rue.

3- Il doit rencontrer les responsables de la police municipale afin qu’ils verbalisent les tricheurs( mais attention qui dit police municipale dit copinage avec la cagv alors pour verbaliser cela se complique).

4-M Asperti a bien pris conscience que l’arrêt de bus est nullement sécurisé par manque de trottoirs et de visibilité en cet endroit, mais les nouvelle normes exigent des trottoirs de 1,40m de large et une bande pour les cyclistes ;

pour la rue de grelot , impossible à envisager car elle est pas assez large, du coup les camions ne pourraient plus se croiser, de même s’ils installent des chicanes à la place de dos d’âne ou de feux .

J’ai profité de ce cas soulevé pour préciser qu’une fois les camions déviés, les trottoirs pourraient ainsi être envisagés.

Pour finir, M Asperti nous a demandé d’écrire au préfet et au conseil départemental afin d’appuyer sa demande.

Je vais vous soumettre ces écrits et les donner à ces représentants assez rapidement pour faire avancer ce dossier ;

J’ai insisté sur le fait qu’il serait dommage d’attendre un grave accident pour qu’ils bougent et que les riverains de cette rue non nullement un abattement d’impôts à cause des nuisances et de l’insécurité de ce quartier.

M Asperti a souligné aussi que la baisse des dotations de l’état entraîne des grosses économies , donc pas de gros travaux, par contre il ne m’a pas dit que leurs indemnités d’élus allaient baisser !!!

IL va falloir aussi joindre les courriers à la presse afin qu’elle prenne le relais au niveau sécuritaire, de plus un nouveau lotissement est en train de se construire dans cette rue.

Bonne soirée à toutes et à tous .

Sylvain blanche

Lettre au Préfet :

Association du Grand Villeneuvois

pour la Défense du Cadre de Vie

(association N° W473001894)

Sylvain Blanche- Roujol- 47340 Saint Antoine de Ficalba – Tél : 06.73.57.31.05

E-mail : adcv-grandvilleneuvois@gmail.com

le 28 septembre 2015

Monsieur le Préfet du Lot et Garonne

 

Notre association a été contactée par l’« Association des Riverains de la Rue de Grelot et des Rues Adjacentes » pour l’aider à résoudre une situation inadmissible que doivent supporter depuis près de 5 ans, tous ces habitants vivant dans la rue de Grelot .

Je viens de rencontrer, le maire adjoint de la ville de Villeneuve sur lot en charge de la voirie : M Asperti qui m’a conseillé d’appuyer notre requête en vous avisant du manque de prise en charge de ce dossier, par la commune de Villeneuve sur Lot et du conseil départemental.

En effet, depuis mars 2011, le maire a dévié, sans avertir les riverains , la circulation des poids- lourds en provenance et et en direction de Casseneuil, , vers la rue de Grelot, ceci pour favoriser le passage des camions de matériaux, durant les travaux du nouvel hôpital, et aussi pour permettre les travaux de réaménagement de la RD216 reliant Villeneuve sur lot aux villes du Lédat et de casseneuil via leurs zones industrielles.

-Le conseil départemental a investi plus de 1 million d’euros pour ces travaux, achevés, afin de sécuriser cette route départementale qui depuis n’a quasiment aucune fréquentation car aucun panneau d’interdiction de plus de 3,5T n’a été posé en amont de la rue de grelot s(sur la RN21 venant de Bergerac), obligeant ces camions a emprunté cette belle route plus pratique et plus sécurisée pour tous. L’hôpital étant achevé depuis plus d’un an , les camions n’ont plus à emprunter cette route désormais .

Messieurs les maires de ces 2 villes refusent de voir le passage de ces poids-lourds, pourtant je tenais à vous rappeler que ces véhicules vont et sortent des zones industrielles de ces 2 communes percevant au passage des taxes foncières et professionnelles non négligeables.

Cette rue de Grelot ne possède aucun trottoir, et il est très difficile de marcher sur le bas côté pour se rendre à l’arrêt de bus ou pour sortir de chez soi sans risquer d’être renversé par un poids-lourds.

De plus, tous les camions de la CAGV, par habitude empruntent cette rue et celle des Acacias, pourtant elle, interdite aux plus de 3,5T.

M Asperti m’a assuré qu’il va rencontrer la police municipale pour verbaliser mais comme vous vous en doutez, le personnel se connaissant tellement bien qu’un laxisme devant la verbalisation est attendu.

Je tenais à vous signaler, monsieur le préfet, que ces riverains payant les mêmes impôts que les autres habitants de cette ville, se retrouvent au milieu d’une grande pollution atmosphérique et sonore, que leur cadre de vie est bien entaché avec pour comble une impossibilité de vendre un bien dévalorisé devant cette situation.

Je vous rappelle, que des enfants sont obligés de se rendre à l’arrêt de bus sans aucun bas côté et aucune protection, qu’un lotissement est en train de naître et ce n’est pas l’installation récente de feux se déclenchant au dessus de 50km/h qui va changer les choses car les véhicules passent par un autre lotissement pour les éviter .

Sommes nous obligés d’avoir une victime pour mettre en place une réglementation qui sera dans le respect du cadre de vie de tout citoyen, car à présent les moyens existent ?.

Je vous demande, monsieur le préfet d’attirer une attention toute particulière sur ce dossier et de nous aviser des solutions que vous proposez en tant que représentant de l’état et de la sécurité de tous.

Je peux vous fournir un diaporama montrant le flux permanent des camions en semaine et de l’incohérence de ce trafic qui a transformé la rue de Grelot en rocade de la RN21 .

Je vous prie d’agréer, monsieur le préfet mes sincères salutations.

M Blanche

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*