Supplique adressée à Nicolas Hulot : Tous les néonicotinoïdes doivent être interdits!

Une pétition mise en ligne sur Facebook :

adressée à Nicolas Hulot, ministre de l’Écologie :

Tous les pesticides néonicotinoïdes tueurs d’abeilles doivent être interdits !

L’annonce a fait l’effet d’une bombe chez les apiculteurs et a stupéfié toute l’équipe de SumOfUs: le sulfoxaflor, un pesticide néonicotinoïde tueur d’abeilles, vient d’être autorisé en France!

Il s’agit là d’un coup de force inouï des multinationales du toxique alors même que la France a décidé d’interdire ces pesticides à partir de 2018 et qu’une étude alarmante vient tout juste d’être publiée démontrant que les pesticides seraient responsables de la disparition de 80% des insectes en Europe en moins de trente ans.

Il n’est heureusement pas trop tard pour agir, à condition de faire front en masse et vite, très vite !

Le ministre de l’Environnement, Nicolas Hulot (qui est aussi ministre d’Etat), est en mesure de monter au créneau et de peser de tout son poids pour mettre son veto contre cette manoeuvre des lobbys en incluant le sulfoxaflor dans le décret d’application de la loi interdisant les néonicotinoïdes qui doit être publié incessamment sous peu.  

Soyons nombreux à l’interpeller pour bloquer immédiatement l’autorisation de ce pesticide et de tous ceux* qui exterminent les abeilles avant qu’il ne soit trop tard !

Dites à Nicolas Hulot de mettre immédiatement son veto contre l’autorisation de tout pesticide tueur d’abeilles !

L’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (ANSES) vient en effet de donner son feu vert à la commercialisation du sulfoxaflor, un pesticide développé par le géant américain du toxique, Dow Chemical.

 

Ce pesticide tueur d’abeilles est récent et, selon Greenpeace, les géants de l’industrie toxique cherchent sournoisement à le garder en dehors de la catégorie des néonicotinoïdes qui seront bientôt interdits en France.


Car ne nous y trompons pas: il s’agit bien là d’une manoeuvre perfide de l’industrie du toxique pour torpiller l’interdiction des néonicotinoïdes qui a été obtenue de haute lutte l’année dernière.

La déclaration du président de l’Unaf, Gilles Lanio, résume parfaitement ce véritable tour de passe-passe: «on va remplacer les néonicotinoïdes qu’on va supprimer par un nouveau néonicotinoïde !»

Nos partenaires de PAN Europe l’ont en effet démontré: il ne fait absolument aucun de doute que le sulfoxaflor est belle et bien un pesticide néonicotinoïde. Et c’est pourquoi il a été classé comme tel par un tribunal aux Etats-Unis.

Il est donc temps de nous mobiliser et d’envoyer un puissant message au ministre de l’Ecologie: nous voulons que TOUS les néonicotinoïdes – y compris le sulfoxaflor – fassent partie du décret d’application de la loi interdisant les pesticides tueurs d’abeilles. C’est aussi simple que cela.

Cliquez ici pour signer la pétition et faire passer notre message à Nicolas Hulot.

L’année dernière, plus de 550.000 membres SumOfUs comme vous s’étaient fantastiquement mobilisés avec succès pour obtenir l’interdiction des néonicotinoïdes lors de l’adoption de la loi biodiversité.  Soyons encore plus nombreux à nous unir cette fois-ci contre ce gigantesque coup de force des lobbys de l’industrie phytosanitaire. Ne les laissons pas avoir le feu vert pour exterminer les abeilles.

*Le flupyradifurone, un autre nouveau pesticide néonicotinoïde tueur d’abeilles, doit être aussi interdit!

Cliquer sur le lien ci-dessous :

https://actions.sumofus.org/a/tous-les-pesticides-neonicotinoides-tueurs-d-abeilles-doivent-etre-interdits?sp_ref=345191250.99.183997.f.589435.2&source=fb

****

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*