TGV en Albret : invitation à participer à la Consultation “Assises de la mobilité”

Notre amie Claude Soulier nous invite à participer à la consultation organisée dans le cadre des Assises de la Mobilité. Les modalités de cette participation sont données dans la “marche à suivre” ci-dessous :

Claude Soulier

TGV en Albret

SOS Mobilisation

24 novembre 2017- Message de notre président

Bonjour à tous,

La consultation bat son plein sur internet dans le cadre des Assises Nationales de la Mobilité organisées par le gouvernement afin de définir la stratégie des transports à venir. Le projet de LGV Bordeaux-Toulouse contre lequel nous nous battons depuis des années est malheureusement en toute première ligne de cette actualité.

Tout comme pour l’Enquête publique, il est très important que les opposants à ce projet apportent une contribution. TGV en Albret demande donc à chacun de ses adhérents d’y participer.

COMMENT ADRESSER LA CONTRIBUTION AUX ASSISES DE LA MOBILITE ?

ATTENTION : LA CONTRIBUTION NE PEUT EXCEDER 1000 CARACTERES, soit 15 lignes environ

FIN DE CETTE CONSULTATION : 31 DECEMBRE 2017

  1. Se rendre sur le site des Assises www.assisesdelamobilite.gouv.fr
  1. Cliquer, en haut à droite de votre écran, sur S’inscrire Se connecter.

Choisir un de vos comptes déjà existants avec vos identifiants (Facebook, Twitter ou Google+)

ou bien choisir l’onglet Email pour créer un compte et un profil spécifiques à cette plateforme (Nom, prénom, pseudo, code postal, adresse mail, statut). Vous choisissez alors votre pseudo et votre mot de passe.

  1. Cliquez sur l’onglet Contribuer.
  1. Sur la page Thèmes en débat, choisissez le thème Mobilités plus solidaires : réduire les fractures sociales et territoriales. Puis choisissez la proposition Comment améliorer les déplacements dans les zones rurales et périurbaines ?
  1. Cliquez dans la case bleue sur Ajouter ma contribution.
  1. Pour la rédaction de votre contribution, vous pouvez insister sur

– la nécessité de maintenir le réseau existant en le modernisant et en le sécurisant pour assurer des transports du quotidien desservant aussi bien les villes que les zones rurales. Ce sont les TER et les Intercités qui seul permettent cette mobilité et non les TGV sur LGV dont la vocation est de relier, sans s’arrêter, les métropoles entre elles ;

– le coût de la rénovation de la ligne existante est 3 à 4 fois inférieur à celui de la construction d’une LGV ;

– les TER et Intercités constituent le transport de 93 % des usagers du train alors que les voyageurs TGV sur LGV représentent seulement 6-7 % des usagers du train.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*